Coût et financement de la prime de noël : comment le gouvernement finance l’aide chaque année

La prime de noël est une aide exceptionnelle versée en fin d’année aux personnes percevant un minima social (voir les conditions). Depuis 1998, elle est reconduite chaque année.

Cependant, le nombre de bénéficiaires ne cesse d’augmenter au fur et à mesure des années. En 2014, elle concernait 1,83 millions de ménage. Le budget de la prime de noël alloué par le gouvernement est de ce fait de plus en plus important.


Coût de la prime de noël : le budget alloué par le gouvernement

Comment est financée la prime de noel ?Le nombre de bénéficiaires de la prime de noël augmente d’année en année. La grande part du coût de la prime de noël concerne les bénéficiaires du RSA. Cela représente 400 millions d’euros de budget pour l’année 2014.

Selon les estimations du gouvernement, le coût de la prime de Noël 2015 atteindra 513 millions d’euros dont 424 millions pour les personnes aux RSA pour un montant de l’aide identique. Le rapport budgétaire de Nicolas Sansu, député communiste, en fait état.

Mais, le coût de la prime de noël, aussi important soit-il, doit être relativisé. Elle est intégrée dans le budget de l’État chaque année et financée dans le cadre de sa lutte contre l’exclusion. Elle permet surtout d’augmenter la consommation des ménages et aide ainsi à la croissance.



Comment est financée la prime de noël versée chaque année

Même si la prime de noël est reconduite chaque année depuis plus de 15 ans maintenant, le montant accordé aux bénéficiaires est stable quant à lui depuis 2008. Cela représente une aide de 152 euros pour une personne seule et 320 euros pour un couple avec deux enfants (voir le montant de la prime).

Le nombre de personnes bénéficiaires est en hausse. En 2014, plus de 1,8 millions de personnes ont perçu la prime en fin d’année (voir les dates de versement). Avec l’annonce du renouvellement pour 2015, elle va concerner plus de 2 millions de foyers.

La prime de Noël est financée par le Fonds national des solidarités actives (FNSA). Il s’agit d’un organisme Français qui cofinance, avec les Conseils Généraux, le RSA. Il possède 2 sources de financement :

  • par versement de l’État
  • par une contribution aux prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine et les produits de placement

Le FNSA a pour mission principale de financer la différence entre les dépenses versées par les organismes en charge du RSA (CAF et MSA) et la somme des contributions des départements.

100 millions d’euros de crédits supplémentaires ont été débloqués en 2014 dû à une revalorisation du RSA et à une augmentation du nombre de personnes le percevant. Ils n’ont pas d’incidence sur le déficit budgétaire puisqu’ils seront compensés par les prélèvements au profit de l’Union Européenne.

Pour en savoir plus

Laisser une réponse